dimanche 19 novembre 2017

American Horror Story S7, le débrief

Hello à tous!

Il s'est passé quelques temps depuis le dernier article. Si mon Pumpkin Autumn Challenge n'est pas une franche réussite, côté séries je me suis plutôt bien rattrapée! Dur dur d'être à jour dans tout avec le quotidien, mais on fait avec. Et cette semaine marque le tournant de la saison 7 d'American Horror Story... Et pour découvrir mon avis sur cette dernière il faudra attendre quelques lignes.

American Horror Story, pour ceux qui ne connaîtraient pas, est une série anthologique de genre horreur, créée par Ryan Murphy et Brad Falchuk, se déroulant aux Etats-unis. Jusqu'ici, 7 saisons ont été montrées au grand public, via le petit écran. Et si je devais donner mon avis sur chacune... hé bien je pense qu'après la saison 3... le niveau n'a définitivement pas été au top. La saison 1 avait réussi à me plonger dans cet univers particulier, intriguant et peaufiné dans les moindres détails. La saison 2 a été tout simplement exceptionnelle. Sombre, travaillée, angoissante, avec des dosages parfaits dans le gore et dans les idées tordues. Jusqu'à ce jour, elle reste (et je pense restera) ma préférée. La troisième saison quant à elle, a réussi à réveiller la sorcière qui sommeille en moi, cette fascination pour le mysticisme de la Nouvelle Orléans et toutes ses histoires surnaturelles.... La suite se gâte vraiment. La saison 4 fut une réelle déception. Déjà, elle marque le départ de Jessica Lange au dernier épisode et ça, vraiment, c'est un vrai crève-coeur pour moi. Je n'ai pas été embarquée par la thématique des clowns, du cirque,... et les personnages, mis à part Dandy, furent assez décevants. La saison 5 (la pire à mes yeux) a été l'ultime déception. Une saison qui ne m'a pas embarquée (malgré un jeu de scène de Lady Gaga ultra intéressant), avec une thématique... dont l'intérêt ne m'a toujours pas vraiment percuté... Mais il est un peu le pivot qui marque le fil rouge entre chaque saison... et du coup son intérêt (surtout le dernier épisode) réside uniquement en cela. Roanoke, la saison 6, est celle qui définitivement m'a le moins marquée. Ni mauvaise, ni bonne, elle avait pourtant commencé avec une thématique super intéressante... mais le "twist" annoncé par les créateurs m'a juste hyper déçue. La seconde partie de saison c'est un peu "on reprend la même chose mais on utilise un nouvel angle... mais pas tellement en fait."

Et maintenant la saison 7. Si je devais la placer dans mon classement, elle passerait en 4e. Ni excellente, ni mauvaise, elle est un juste milieu et se place tout juste devant mes déceptions de AHS. Je suis encore un peu trop "à chaud" pour savoir ce que j'en pense réellement cependant. Il y a du bon, du mauvais et je suis un peu intriguée par la fin. J'espère réellement que l'on pourra avoir des réponses sur cette dernière (peut-être la saison 8 en serait une projection? Quelque chose dans un futur un peu progressiste du coup? Je ne sais pas mais ça me parlerait beaucoup) Tout ce que je sais de mon opinion c'est que le jeu d'acteur de cette série est toujours assez exceptionnel - et jamais à remettre en cause, c'est déjà une bonne chose. Evan Peters est tout simplement époustouflant dans les différents rôles qu'il interprète dans cette saison (une difficulté supplémentaire pour lui) et son côté quelque peu borderline est parfaitement joué et convainquant. Sarah Paulson reste égale à elle-même, une très grande dame du cinéma. Je dois cependant admettre avoir une énooooooooorme déception, c'est l'absence de Kathy Bates (et Jessica Lange bien entendu) et d'Angela Bassett qui apportent sans conteste une plus-value à la série. Leurs incarnations sont toujours d'une justesse et d'une immersion incroyable et malheureusement cela manquait cruellement dans cette saison. De même, Wes Bentley avait rejoint la série à la saison 5.. et y apportait une touche très intéressante.

La seule chose qui m'a marquée dans cette saison... C'est à quel point elle est proche de la réalité. Cult traite de l'après élection de Trump et de la psychose/libération d'esprit qui en a résulté. Ryan Murphy n'a pas été très loin de la vérité cette fois-ci et cela révèle quelque chose d'assez inquiétant pour notre quotidien. L'un des épisodes a même dû être édité la veille de sa diffusion car il contenait une scène beaucoup trop proche des événements qui s'étaient déroulés dans le weekend lors de la fusillade de Las Vegas. Comme quoi la fiction avait été rattrapée par la réalité. Et l'est encore.

AHS reste toujours un "must see" quelle que soit sa saison. Cult n'est pas celle par laquelle je commencerai forcément (l'avantage de l'anthologie on peut la regarder un peu dans le sens que l'on désire) et je terminerai donc par mon classement personnel:

1: Asylum 
2: Murder House 
3: Coven 
4: Cult 
5: Roanoke
6: Freak Show 
7: Hotel

Et voila ! Passez tous une bonne semaine ! :) 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire